Le végétarisme pour faciliter la perte de poids ?

Jul 17, 2017 par

Partisan de la défense des animaux, préservation de la planète, bénéfices prouvés sur la santé ou encore volonté personnelle : de nombreuses raisons font du végétarisme une « mode » en vogue ! Un nouveau constat pourrait faire changer d’avis les plus réticents : une perte de poids plus rapide…

Conséquences du végétarisme sur la perte de poids

Végétarisme et perte de poids, une nouvelle alliance ?

Une récente étude s’est intéressée au lien potentiel entre le végétarisme et la perte de poids. En effet, être végétarien contraint l’individu à bannir de son alimentation un certain nombre d’aliments : viande, charcuterie, poisson, etc. Différentes formes de végétarismes sont identifiées et se définissent par une restriction alimentaire plus ou moins grande. Il semblerait alors que l’élimination de ces aliments, en tout ou partie, de son quotidien, soit à l’origine d’une perte de poids plus efficace et plus rapide. Ces recherches ont été publiées au sein du « Journal of the American College of Nutrition ».

Les aliments qui ne font pas partie du régime végétarien sont particulièrement riches en protéines (nutriments essentiels dans la prise de masse musculaire). Les scientifiques expliquent alors que le végétarisme aurait tendance à faire « fondre la masse musculaire » ainsi qu’à favoriser le métabolisme (ensemble de réactions physico-chimiques permettant le fonctionnement optimal de l’organisme) glycolytique et lipidique. Ils soulignent également que ce type de régime, favorisant la consommation de glucides et de lipides, est particulièrement intéressant dans le cadre d’un diabète de type II. Effectivement, le diabète de type II est la conséquence d’un taux anormalement élevé de glucose dans le sang, résultant d’un métabolisme glycolytique (relatif à la glycolyse) défaillant.

A savoir ! Les lipides et les glucides sont des constituants fondamentaux de la matière vivante, jouant un rôle énergétique. La glycolyse est le processus biologique naturel par lequel se produit la consommation de glucose (sucres) dans l’organisme pour libérer de l’énergie. La lipolyse est le processus biologique par lequel les lipides sont digérés par l’organisme.

Une perte de poids à différents niveaux…

Dans le cadre de cette étude, 74 patients atteints d’un diabète de type II ont été impliqués. Certains de ces patients ont été soumis à un régime antidiabétique conventionnel (défini par les recommandations européennes de « European Association for the Study of Diabetes (EASD) »), d’autres à un régime végétarien. Ce dernier se définissait par une alimentation exclusivement à base de légumes, de graines, de légumineuses, de fruits et de noix. Un apport en produits d’origine animale se limitait à l’équivalent d’un yaourt, pauvre en matière grasse, par jour.

Les résultats étaient aussi significatifs que surprenants. En effet, en moyenne, les patients ayant suivi un régime végétarien perdaient près de 6,2 kg, alors que ceux soumis à un régime antidiabétique classique perdaient environ 3,2 kg. Le régime végétarien aurait permis une perte de poids presque deux fois plus efficace qu’avec un régime antidiabétique conventionnel.

De plus, grâce à l’utilisation de l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM), il a été possible d’étudier quels types de masses graisseuses étaient les plus touchés, en suivant l’un ou l’autre des régimes. Il semblerait que, quel que soit le type de régime, la perte de masse graisseuse sous-cutanée n’était pas dépendant du régime. Par ailleurs, les graisses situées au niveau du visage et les graisses intramusculaires étaient largement réduites grâce au régime végétarien.

Ces constats sont d’autant plus intéressants que la réduction de la masse graisseuse entre les muscles permet l’amélioration de la résistance et de la mobilité des muscles.

En conclusion, les chercheurs appuient le fait que le régime végétarien peut être une véritable alternative dans la prise en charge des patients nécessitant une perte de poids plus ou moins importante. Toutefois, l’apport en protéines est incontournable pour un fonctionnement optimal de l’organisme. Les patients végétariens se doivent alors de trouver d’autres sources de protéines : oléagineuses, œufs, fromage, yaourts, fromage blanc, etc.

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

– Vegetarian diets almost twice as effective in reducing body weight, study finds. ScienceDaily. Taylor et Francis. Le 12 Juin 2017. 
Delphine W.

Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.

Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.

Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.