GénéralitésÉquivalencesVous craquez...


chocolatGénéralités

Le chocolat est au rendez-vous

Le chocolat était déjà la boisson sacrée du Dieu des Aztèques ; aimant déguster cette boisson au cacao, Mme de Sévigné y fit de nombreuses références dans ses correspondances… Alors comment y résister ?

Composition du chocolat :

Le chocolat est un mélange de pâte de cacao et de sucre. On peut y ajouter du beurre de cacao, du lait, des fruits secs, des fruits oléagineux, du nougat, du café, des liqueurs…

Son onctuosité dépend de sa richesse en beurre de cacao. La douceur de son goût dépend de sa teneur en sucre (chocolat au lait, blanc). L'arôme authentique du cacao se retrouve dans les chocolats amers (chocolat noir riche en cacao).

C'est un aliment riche en magnésium, en potassium mais aussi en lipides : en moyenne 30% ; certains chocolats au lait extra fin, aux noisettes, aux amandes peuvent en contenir jusqu'à 40 %.
La valeur calorique d'une tablette de 100 g est en moyenne de 510 cal à 590 cal, selon le type de chocolat.
N'oublions pas ses vertus stimulantes grâce à sa teneur en théobromine.

Quel chocolat choisir ?

Faîtes vous plaisir, choisissez le chocolat que vous préférez : noir, au lait, blanc, fondant, aux noisettes…
Au cours de vos régimes, on a pu vous conseiller de consommer du chocolat à forte teneur en cacao. L'intérêt de choisir ce chocolat plus amer peut permettre à certains d'être satisfait plus rapidement et donc d'en manger moins.

Comment le consommer ?

Dégustez le lentement, laissez le fondre dans la bouche et consommez le… avec modération !

Pour vous qui suivez un programme alimentaire personnalisé établi par une diététicienne, il se peut qu'une certaine quantité de chocolat vous soit conseillée quotidiennement.

Si tel n'est pas le cas, intégrez le occasionnellement dans votre alimentation avec des équivalences plaisir ; sachant que vous n'aurez pas l'apport de fibres et de vitamine C du fruit, d'acides gras essentiels de l'huile, de protéines et de calcium du fromage.
Remarquez avec ces équivalences la densité calorique importante du chocolat…
(cf. rubrique : diététique à savoir - densité calorique des aliments).

 


Équivalences

20 g de chocolat = 1 fruit + 1 c. à café d'huile

1 rocher au chocolat (40 g) = ¼ de baguette (60 g de pain) + 1 c. à soupe d'huile

1 barre chocolatée (50 g) = ¼ de baguette (60 g de pain) + 1,5 c. à soupe d'huile

1 c à soupe de chocolat en pâte à tartiner = 1 fruit + 1 c . à soupe d'huile

1 crème dessert au chocolat = 1 fruit + 1 portion de fromage (30 g)

2 boules de glace au chocolat = 1 fruit + 1 portion de fromage (30 g)

1 esquimau au chocolat (60 ml) = 1 fruit + 1 portion de fromage (30 g)

2 biscuits chocolatés (10 g chacun) = 1 fruit + 1 c . à café d'huile

1 part de gâteau au chocolat " maison " = 1 fruit + 1/8 de baguette (30 g de pain) + 1 c. à soupe d'huile

1 ramequin (100g) de mousse au chocolat " maison " = 1 fruit + 1 portion de fromage (30 g) + 1 c. à café d'huile

 


Vous craquez...

Ne culpabilisez pas !

Ne sautez pas votre dîner sous prétexte que vous avez craqué sur 2 barres chocolatées en fin d'après-midi.
Si vous remplissez un carnet alimentaire, n'omettez pas de le noter ! Indiquez la raison qui a pu déclencher cette envie.
Vous en parlerez lors de votre prochaine consultation.

Ne considérez plus le chocolat comme un interdit.

Mieux vaut déguster quelques carrés de chocolat tous les jours, plutôt que de craquer avec culpabilité sur 1 tablette, une fois dans la semaine.
Cuisinez plus souvent pour votre famille ou pour vos amis un gâteau au chocolat et dégustez- en une part en toute convivialité.
Pourquoi ne pas savourer tranquillement en fin d'après-midi un petit pot individuel de glace au chocolat, ou un rocher en faisant l'équivalence sur votre dîner ?
Vos envies pourront s'en trouver modifiées.

Évitez de stocker des quantités importantes de chocolat dans vos placards.

Lors de vos courses, laissez de côté les lots de 3 plaquettes en promotion !
Acheter plutôt des emballages individuels : petits carrés de 10 g, petite tablette de 30 g chez le boulanger, pot individuel de glace (100 ml).